· 

CORNICHE vendéenne, promeneurs & lichens

Paysage à couper le souffle

Le Trou du diable
Le Trou du diable
Chemin de roche
Chemin de roche

Le paysage du littoral vendéen est soumis a de multiples pressions, naturelles et humaines. Le niveau de l'eau, les vents, les courants varient soudainement et au fil des saisons. Le trait de côte se retrouve modifié, autant que ses ressources. Face à l'océan, la côte rocheuse a ainsi reculé de 10 mètres en 70 ans.

 

Le promontoire rocheux est comme feuilletés et plissés, composées de schistes micacés et de grès veinés de lits de quartz blancs. Les plissements visibles forment une belle palette de couleurs et de textures. Cependant, la sur-occupation humaine ajoutée à l'érosion marine limitent les milieux  rares et fragiles, tels que les dunes perchées et les pelouses sommitales. Les roches s’altèrent et se brisent aux moindres sollicitations, ce qui facilite aussi l’érosion et la disparition progressive de la corniche.

Aménagement sobre mais heureux

Signalétique jaune naturelle
Signalétique jaune naturelle
Terre, roche et mer
Terre, roche et mer

La Corniche vendéenne, à Saint-Hilaire-de-Riez est classée depuis 1926. Et en 2009, un projet de reconquête de ce linéaire littoral voit le jour. L'aménagement réorganise les fluxs piétons et cyclistes, afin de faire revenir la végétation endémique. Des lieux de pause pour admirer le paysage ponctuent ce lieu public. Les aménagements permettent alors de limiter l'érosion et la dé-végétalisation du site.

Les cheminements glissent dans le paysage et accompagnent la topographie escarpée. Il y a un réel respect du site, dans le choix des essences de bois, notamment. Issu des forêts françaises, le bois des fascines et gardes-corps est du châtaigner des forêts du Centre de la France. Les platelages des cheminements et belvédères sont en chêne. L'utilisation du métal est utilisé avec parcimonie, comme pour refléter l'eau et le ciel. Les matériaux simples et naturels deviennent à leur tour lieu d'accueil d'une autre végétation. Le lichen, jaune vif, s'accroche aux potelets le long des chemins, telle une balise qu'on aurait peinte en jaune.

Paysage de contemplation, contrastes colorés.
Paysage de contemplation, contrastes colorés.

Sources

Écrire commentaire

Commentaires: 0

contact@paulinepaysages.fr

34700 Lodève

Région Occitanie

SIRET : 819 728 502 000 33

Membre de la Fédération Française du Paysage
Membre de la Fédération Française du Paysage